Avez-vous aimé cet article

Le projet « Meet your neighbours »

Qu’est-ce qui peut bien se cacher derrière un nom pareil. Pourtant je suis sur que vous en avez déjà entendu parler si vous vous intéressez à la macrophotographie.

Car oui il s’agit bien de macro ou plutôt de proxiphotographie. Dans notre vie souvent stressante, et pour la majorité d’entre nous très urbanisée, l’initiative « Meet your neighbours«  vise à reconnecter l’individu avec la nature.

Niall Benvie ( le site de Niall Benvie) et Clay Bolt (le site de Clay Bolt) ont insufflé un mouvement photographique très reconnaissable qui vise à renouer le contact avec la faune et la flore qui nous entoure. Vous l’avez à présent comprit, le projet vise à répertorier photographiquement tous les insectes et les fleurs que vous allez aborder en milieu naturel.

Un style reconnaissable

Les images de « Meet your Neighbours » ont un aspect très impactant. Le sujet photographié est l’unique élément de la photo, le fond est entièrement blanc. Tout contexte environnemental est littéralement supprimé. La force de l’image est réduit au strict individu. La seule souplesse au niveau de la composition reste le placement de l’insecte, du batracien, de l’araignée ou de la fleur dans l’image, et c’est tout.

Attention, ce n’est pas du high key même si une majorité de l’image comporte des hautes lumières. Le sujet est correctement exposé et retient toute notre attention et notre intérêt.

Vous pouvez retrouver les initiateurs du projet dans plusieurs vidéos sur leur chaîne YouTube ( technique, matériel, ..).  Attention les dernières vidéos datent de plus de 5 ans et sont en anglais.

Pourquoi un tel projet ?

Je l’ai évoqué en partie au début de ce billet. Resensibiliser les personnes avec un environnement naturel pour prendre conscience de cette formidable richesse.

Cette prise de conscience environnementale vise dans un second temps à faire évoluer les mentalités sur ce fragile écosystème. Un peu à l’image d’un patrimoine local que l’on voudrait voir perdurer car il est inestimable.

Quelle est la technique photographique propre à « meet your neighbours » ?

La technique photographique du projet peut se résumer ainsi : le sujet, rien que le sujet et un fond entièrement blanc.

En fait non,  il manque un détail important à cette description. Le sujet doit être photographié dans son milieu naturel. La mise en place de tous les éléments nécessaires à la prise de vue doit se faire impérativement sur place. Cette obligation peut être synonyme de contrainte car cela implique de transporter le matériel de prise sur le dos jusqu’à trouver le sujet idéal.

Vous trouverez ci-dessous différent set up « Meet your Neighbourg » glané sur le net ( vous trouverez le crédit de l’auteur et/ou son site internet si vous voulez en savoir plus).

Ces images proviennent de :

La page Facebook de Meet your neighbours

La page Facebook de Pierre escoubas

Le site internet de Gil Wizen

Le site internet de Matt Cole

La page Facebook de Denis Palanque  (son interview sur le site Auxois Nature)

Encore une fois une vidéo de la chaine YouTube « Meet your Neighbours »  qui illustre une des manières de procéder.

Quels sont les équipements requis pour ces images  ?

Pour ces images typiques, il vous faudra un minimum de matériel typé studio (ou plutôt strobist) … mais applicable et transportable sur le terrain.

Le minimum requis

1 – Le principal accessoire ( en plus du boitier 😀) est la lumière : pour ce faire, munissez-vous au minimum de 2 flashs cobra ( l’un pour éclairer l’arrière-plan, l’autre pour éclairer le sujet).

2 – Un déclencheur radio (même si votre boitier le gère nativement). En effet votre flash interne fonctionne par infrarouge et manquera de fiabilité. De plus le pré-éclaire pourrait faire fuire votre sujet.

3 – Une plaque blanche qui servira de fond. Ce peut être une plaque de plexiglass. N’oubliez pas que la lumière doit traverser cette surface à l’image d’un rétro-éclairage.

4 – Un diffuseur pour répartir harmonieusement la lumière provenant du flash devant le sujet. le diffuseur peut judicieusement être remplacé par une petite boîte à lumière adaptée à votre flash. Plus la surface du diffuseur sera importante et proche par rapport au sujet photographié plus la lumière sera douce avec des hombres très peu marqués.

Ces informations ne sont pas exhaustives. Rien ne vous empêche de réaliser votre propre petit studio macro personnalisé. L’important est de vous sentir à l’aise avec votre matériel pour pouvoir vous concentrer sur l’essentiel : la prise de vue.

Les accessoires fort utiles

6 – Le trépied. il est utile pour votre confort mais pas indispensable contrairement à beaucoup d’autres manières de faire de la macrophotographie. En effet, l’éclair du flash est redoutable pour figer le mouvement et la profondeur de champ n’est pas un problème car vous souhaitez un maximum de détails sur le sujet.

7 – Les flexibles et les pinces. Je vous encourage à lire cet article sur les accessoires empruntés au studio et détournés en macro/proxi.

8 – Une télécommande. Qu’elle soit filaire ou radio, la télécommande reste un must pour se décoller du boitier une fois la mise au point effectuée. Vous évitez également toutes vibrations du boitier pouvant générer du flou de bougé.

Qui pratique ce style photographique en France ?

Avec cette question on en vient à la raison qui m’a donné envie d’écrire ce court article.

Tout d’abord parce que ça parle de macro mais pas que !

Durant le week-end des 6 et 7 octobre 2018, à Amanvillers ( petite commune Lorraine prés de Metz) se tenait une belle exposition photographique. Une exposition que je prends plaisir à visiter chaque année. Cette année un photographe « typé nature » m’a gratifié d’une très belle exposition sur le thème « Meet your Neighbours« . Je vous laisse découvrir sa tête ( que beaucoup connaissent) devant  quelques une de ces œuvres. 

N’hésitez pas à découvrir ( si ce n’est pas encore fait) le travail artistique de Marc Pihet à travers son site internet.

Ce style photographique rappelle également les clichés graphiques de Stéphane Hette. Cependant les sujets sont très souvent photographiés avec leur support, et celui-ci prend généralement une place non négligeable. On s’éloigne donc un petit peu du minimalisme imposé du projet. je vous mets une capture d’écran de l’une de ses œuvres. Je vous encourage également à visiter son site internet: art of butterfly.

Si vous connaissez d’autres photographes français utilisant cette technique, merci de me l’indiquer dans les commentaires.

Qui sont les photographes natures étrangers adeptes de ce mouvement

Cette liste de photographe vise une fois de plus à partager,s’informer et admirer les œuvres d’artistes spécialisés dans le mouvement « Meet your neighbours« .

Le site de Denis Palanque / Le site de Stephane Degreef / le site de Matt Cole photography /

 

Conclusion

 

Je ne sait pas vous mais moi ça me dit bien d’essayer quelque chose. La raison voudrait que l’on commence par du végétal mais comme je ne suis pas raisonnable ce sera des insectes, mais des insectes tranquilles 😁. Cette idée de répertorier toute la nature devant notre porte est plutôt sympathique.

Habitué à transporter tout un tas d’accessoires je ne verrai pas la différence de poids. En tout cas cette technique requiert vraiment un faible investissement financier. Du moins si vous ne prenez pas les flashs des grandes marques de fabriquant historique.

Donc au plaisir d’admirer vos images  « Meet your neighbours » prochainement.

 

A Bientôt,

Art-macrophotographie 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez une communauté de Macro / Proxi photographe

C'est un succès 🙂, vous allez bientôt recevoir toute l'actualité de votre discipline favorite.

Pin It on Pinterest