Il y a des disciplines photographiques où une image se construit avec des accessoires. On peut même parfois parler de bricolage. La macrophotographie fait partie de ces pratiques.

Vous trouverez dans cet article un récapitulatif de plusieurs accessoires optiques pour votre objectif qui vous seront très utile en macrophotographie.

Certains des liens de ce billet sont des liens affiliés. Cela ne change rien pour vous. Toutefois, sachez que si vous passez par l’un de ces liens pour effectuer un achat, une petite commission me sera rétribuée. 

En attendant n’oubliez pas de vous inscrire à la lettre d’information pour ne louper aucune news en macro 🙂.

Les différents types d’accessoires en macrophotographie

Afin de donner un minimum de structure au sujet, cet article fait partie d’une série de 4 articles sur les accessoires en macrophotographie ( tous ne sont pas encore publiés).

On aura donc : 

  • Les accessoires liés à l’optique ( bague-allonge, bonnette, multiplicateur …)
  • Les accessoires liés au déplacement du boitier ( rotule et principalement rail micrométrique)
  • les accessoires liés à l’éclairage ( flash, torche LED, etc ..)
  • les accessoires liés à la prise de vues en elle-même ( ce que je préfère 🙂 !, diffuseurs, réflecteurs, flexibles, pinces …)

sans plus attendre, place aux accessoires en macrophotographie pour votre objectif macro … ou pas !. 

Les accessoires pour objectif en macrophotographie

 Je vais parler ici de tout le matériel qui vous permet de soit :

  • approcher le rapport 1:1 avec un objectif non macro
  • dépasser le rapport 1:1 avec un objectif macro ou pas !

 

Les bagues allonges

Courte définition : Une bague-allonge ou tube-allonge est un tube creux ( sans lentille) qui s’intercale entre l’objectif et votre boitier.

Avantage :  permet de réduire la distance de mise au point.

Inconvénient : Perte de la mise au point sur l’infini ( donc rien de grave en macrophotographie 😀) et une profondeur de champ forcément réduite.

 Il existe des bagues-allonges pour toutes les montures. Soyez attentif à bien choisir la bague-allonge de la monture marque.

Les moins chères peuvent ne pas transmettre les exifs à votre boitier ( aucun contacteur).

Les accessoires présentés ici sont en marque Canon, Nikon et Sony (une version identique existe dans les autres montures).

Voici mon préféré : le kit Kenko aux alentours des 140-160€ :

kit kenko DG

pour Canon

kit kenko DG

pour Nikon

kit kenko DG

pour Sony

Les moins chers avec contacteurs électroniques ( environ 35-45€)

kit neewer pour Canon

 

kit neewer pour Nikon

 

kit neewer pour Sony E

 

Les moins chers ( environ moins de 15€). Je les déconseilles ! aprés vous êtes assez grand !

kit no name pour Canon

 

kit no name pour Nikon

 

Les multiplicateurs ou convertisseurs

Les multiplicateurs sont également très utiles en macro / proxi photographie quand on souhaite augmenter son rapport de grossissement.

Courte définition : Un multiplicateur est un tube, généralement en métal, avec une ou plusieurs lentilles, qui s’intercale entre votre boitier et votre objectif. il existe des multiplicateur x1.4, x1.7. Il existe également des multiplicateurs qui multiplient votre focale par 2, ce sont des doubleurs.

Avantage : très simple d’utilisation. le multiplicateur de focal vous permet d’augmenter votre focale ( par exemple votre objectif de 100mm avec un multiplicateur X1.4 aura une focale de 140mm).

Inconvénient : réduit la lumière. perte de 1 diaphragme sur un multiplicateur x1.4 ( exemple votre objectif qui ouvre à f/2.8, ne s’ouvrira plus qu’à f/4 avec un multiplicateur x1.4)

Mon préféré le Kenko x1,4  300 DGX ( environ 150-180€) 

Kenko x1,4 300 DGX

pour Canon

 

Kenko x1,4 300 DGX

pour Nikon

 

Toujours en restant chez Kenko, voici le doubleur du même modèle ( toujours autour des 150€). Gardez à l’esprit que vous perdrez 2 diaphragmes avec cet accéssoire en macrophotographie. De plus vous devriez avoir une légère altération de la qualité d’image.

Kenko x2 300 DGX

pour Canon

 

Kenko x2 300 DGX

pour Nikon

 

Je vous ai présenté les modèles de chez Kenko en premier car ils ont un excellent rapport qualité / prix. C’est ceux que j’utilise depuis plusieurs années.

Mais libre à vous de vous diriger vers les modèles des fabricants d’optiques.

Les nouveaux convertisseurs 1,4X de chez Sigma ( autour des 250-300€). les anciens s’appelait ( teleconverter Sigma APO DG EX 1,4X). j’ai pu tester les anciens c’était plutôt bof-bof, d’où les nouveaux modèles je pense.

Sigma TC-1401

pour Canon

 

Sigma TC-1401

pour Nikon

 

Le nouveau doubleur Sigma : Les TC-2001 ( autour des 300-330€, ça commence à piquer !)

Sigma TC-2001

pour Canon

 

Sigma TC-2001

pour Nikon

 

Quand on parle de Sigma, on parle également de Tamron. Depuis le restylage de toute leur gamme d’objectif, Tamron dispose d’un convertisseur et d’un doubleur remis au goût du jour : le TC-X14 et le TC-X20 ( vous rajoutez lettre E et N à la fin de la référence pour une version Canon ou Nikon). Nous sommes ici dans une fourchette de prix de 400-500€)

je ne peux pas malheureusement vous dire ce que j’en pense car pas du tout testé !

Tamron TC-X14E

Canon

 

Tamron TC-X20E

Canon

 

Tamron TC-X14N

Nikon

 

Tamron TC-X20N

Nikon

 

Les multiplicateurs et doubleur chez Canon. Petite précision importante : Les multiplicateurs Canon sont compatibles uniquement avec les objectifs Canon. J’en ai fait une douloureuse expérience !

C’est la troisième version de cet accessoire chez le constructeur Canon. Comme chez Canon les nouvelles versions s’accompagnent de hausse tarifaire, nous sommes ici aux alentours des 450-500€ 😲 . je me souviens quand j’achetais le mien 220€ et que je trouvais ça horriblement cher !.

Téléconvertisseur EF multiplicateur 1,4X  III

 

Téléconvertisseur EF multiplicateur 2X  III

 

Les multiplicateurs et doubleur chez Nikon se structurent différemment puisque la marque dispose d’un :

  • convertisseurs x1,4 :  Nikon TC-14
  • convertisseur x1,7 :  Nikon TC-17 ( perte de 1,5 diaphragme)(version 2)
  • doubleur de focale :  Nikon TC-20 

Tout comme ceux de la marque Canon, Nikon en sont à leur troisième version. Prenez soin également de vous renseigner si les convertisseurs Nikon sont compatibles avec des objectifs d’autres marques ( il semblerait que non).

Les prix des convertisseurs Nikon varient de 480 à 550€ ( aie! j’ai mal ! ) 

Nikon TC-14

 

Nikon TC-17

 

Nikon TC-20

 

Les bonnettes

La bonnette est un accessoire réservé à la macro et proxiphotographie. elle permet de réduire fortement la distance de mise au point (- de 1m).

Courte définition : La bonnette est un filtre, constitué de une ou plusieurs lentilles, qui se visse sur le devant de votre objectif. peu importe que ce soit un objectif macro ou pas !

Avantages :

  • fort augmentation du rapport de grossissement.
  • Utilisation sur n’importe quel objectif.
  • peu encombrante
  • Pas de perte de lumière
  • Autofocus dispo ( je déconseille)
  • Prix raisonnable

Inconvénients :

  • Un filtre par diamètre d’objectif ( possibilité d’acheter des bagues d’adaptation)
  • plage de mise au point limité à 1 mètre.
  • Spécifique.
  • qualité optique variable selon le modèle.

Pour bien choisir la puissance de votre bonnette ( exprimé en dioptries), reportez-vous à l’excellent article du site Luzphoto : quelle bonnette macro choisir ?

Pour faire simple sachez qu’une puissance de :

  •  1 dioptrie correspond à une distance de prise de vue à 1 mètre avec votre objectif. 
  • 2 dioptries correspond à une distance de prise de vue à 0,5 mètre avec votre objectif.
  • 3 dioptries correspond à une distance de prise de vue à 0,33 mètre avec votre objectif.
  • 4 dioptries correspond à une distance de prise de vue à 0,25 mètre avec votre objectif.
  • Je pense que vous avez compris le principe 😁

Voici quelques modèles de référence que l’on trouve sur le marché.

Les bonnette macro Raynox avec adaptateur coûtent entre 60 et 80€. Elles sont devenu une référence pour ceux qui souhaitent essayer des bonnettes en macrophotographie.

 

  • La bonnette macro Raynox DCR-150 a une puissance de 4,8 dioptries.
  • La bonnette macro Raynox DCR-250 a une puissance de 8 dioptries.

📌ATTENTION : les bonnettes raynox peuvent ne pas s’adapter convenablement sur des diamètres supèrieur à 67mm. Consultez la page du site Raynox pour plus de sérénité.

Bonnette Raynox DCR-250

 

Bonnette Raynox DCR-150

 

Chez Nikon

Il n’existe qu’une seul bonnette macro chez Nikon compatible avec les objectifs Nikkor : la bonnette MC N1-CL1 

Bonnette Nikon MC N1-CL1

Chez Canon

Il existe 2 bonnettes chez Canon ( entre 75 et 90€) :

  • la 250D (4 dioptries). Dispo en 52 et 58mm
  • la 500D. ( 2 dioptries). Dispo en 58,72 et 77mm

Bonnette macro 250D

 

Bonnette macro 500D

 

Chez Sigma

Il n’existe qu’une seule bonnette chez Sigma : la AML-01 ( 55-65€). Elle est destiné à l’objectif Sigma 18-300 f/3.5-6.3 DC OS HSM Contemporary.

 

Sigma AML-01

Chez Marumi

Une marque qui commence à se faire une place dans le monde des bonnettes. Voici une bonnette Marumi achromatique ( attention au diamètre !). 

Marumi DHG 200 77mm

 

Il existe encore d’autres marques telles que kenko, Hoya ou encore B+W.

En conclusion à cette section des différentes bonnettes macro, je vous conseille de vous renseigner sur les qualités techniques propres à cet accessoire en macrophotographie. Les termes achromatique ou apochromatique ne doivent plus vous être étranger ( promis je vais rédiger un article dessus au plus vite 🙂).

la bague d’inversion

 Le concept : Pouvoir photographier avec son objectif à l’envers. ça a l’air fou comme ça mais c’est complètement faisable. Il suffit d’acheter pour quelques euros une bague d’inversion compatible au diamètre de votre objectif. Vous vissez la bague sur le devant votre objectif, vous le retournez et vous le clippez à votre boitier. C’est tout !

A savoir : Plus l’objectif que vous allez inverser, aura une focale inférieure à 50mm, plus le rapport de grossissement sera important.

Avantage :

  • Super économique pour un résultat surprenant.
  • Le rapport de grandissement se rapproche, voire dépasse le rapport 1:1.
  • S’adapte sur tous les objectifs ( à condition d’avoir la bague du bon diamètre)

Inconvénient : 

  • difficulté de mise au point
  • pas de communication boitier/objectif
  • pas de fermeture du diaphragme possible ( enfin si, mais avec un autre accessoire)
  • pas de pare-soleil possible

Pour illustrer l’utilisation de ces accessoires  pour objectif en macrophotographie, j’ai volontairement choisi une bague d’un diamètre de 58mm, correspondant à peu prés au diamètre d’un 50mm dans toutes les marques. ( prix : entre 10 et 15€)

bague d’inversion pour Canon(58mm)

 

Bague d’inversion pour Nikon(58mm)

 

bague d’inversion pour Sony (55mm)

 

Comme mentionné un peu plus haut, il impossible de changer le diaphragme d’un objectif que vous inversez. Si votre objectif ouvre initialement à f/2.8, cela veut dire que toutes vos photos seront prises à f/2.8. Il va s’en dire que la profondeur de champ sera très restreinte.

Il existe un accessoire qui contourne le problème : la bague d’inversion Novoflex avec contact électronique. cet accessoire sera plus volumineux et … beaucoup plus cher (environ 300€). Cette bague se décline en version Canon et depuis 1 an en version Sony E (environ 100 euros plus cher que la version Canon).

Bague d’inversion Electronique

Novoflex pour Canon

 

Conclusion

Nous sommes voilà arrivé au terme de cette partie consacrée aux accessoires pour objectif en macrophotographie. 

Même si cela représente beaucoup de produits, sachez qu’ils en existent beaucoup plus.

Je me suis attaché à faire figurer dans cet article des produits de référence qui ont fait leurs preuves (excepté les quelques produits no-name  que je déconseille).

Merci d’avoir lu cet article. N’hésitez pas à mettre un commentaire si certaines choses vous semblent approximatives ou incomplètes.

À bientôt,

Patrick de Art-Macrophotographie

 

Rejoignez une communauté de Macro / Proxi photographe

C'est un succès 🙂, vous allez bientôt recevoir toute l'actualité de votre discipline favorite.

Pin It on Pinterest